dimanche 4 juillet 2010

Les déductions pour le travail à la maison

Lorsque l'on est «self-employed», il est possible de déduire de ses revenus certaines dépenses domestiques.

Si vous utilisez une partie de votre habitation pour votre travail, par exemple un bureau ou un local de stockage, une partie des coûts de fonctionnement de votre résidence peut être déduite de vos revenus.

Pour ce faire vous devez d'abord calculer le coût total de fonctionnement de votre habitation. Il faut pour cela prendre en compte tous les frais de fonctionnement tels que:
  • Le gaz, l'électricité et éventuellement l'eau
  • L'assurance habitation
  • Les taxes locales
  • Les intérêts d'un prêt immobilier ou le loyer
  • Les réparations, la maintenance et le nettoyage
  • Le téléphone et l'Internet
Ensuite, il faut déterminer la proportion de votre maison que vous utilisez à des fins professionnelles. Les facteurs à prendre en compte sont les suivants:
  • Espace: quelle proportion de la maison est utilisée à des fins commerciales?
  • Horaires: pendant combien de temps la pièce est-elle utilisé à des fins commerciales?
  • Utilisation: quelle est la quantité consommée lorsqu'il s'agit de l'électricité, du gaz ou de l'eau?
Par exemple si la maison comprend 5 pièces dont un bureau que vous utilisez pour votre travail, il est raisonnable de dire que 15% de la maison a été utilisé a des fins commerciales si le bureau n'est pas utilisé tout le temps.

ATTENTION!

Il est très important de s'assurer que quelle que soit la pièce utilisée à des fins professionnelles, elle ne l'est pas de façon exclusive (dans le temps). Ceci pour les 2 raisons suivantes:
  1. Si vous possédez votre habitation principale et que vous y travaillez, déclarer qu'une pièce est utilisée professionnellement aurait pour conséquence d'exclure cette pièce de votre résidence principale. Le jour où vous décideriez de vendre cette habitation, vous nous pourriez alors bénéficier de l'exemption de la plus-value que sur le reste de votre maison, à l'exclusion de cette pièce.
  2. Un deuxième risque qui s'applique a tous, indépendamment du fait que vous possédiez votre maison ou non, est de voir votre pièce qualifiée de local commercial et de se trouver donc sujet aux taxes professionnelles locales («the council business rates»).
Dans la pratique, il suffit de pouvoir justifier l’utilisation de cette pièce à des fins non commerciales à certains moments de la journée (par exemple utilisation de la télé le soir ou le week-end) ... et bien sûr ne pas avoir déduit 100% de l’utilisation de cette pièce!

Pour de plus amples détails n’hésitez pas à nous contacter au 020 3397 1520. Pour un suivi de l'actualité économique et fiscale des PME au Royaume Uni, suivez-nous sur Twitter et abonnez-vous à notre newsletter.