dimanche 23 juin 2013

Créer son Entreprise à Londres: les écueils

Créer une société est souvent la première étape lorsque l'on a un projet entrepreneurial. Mais face à l'hostilité croissante des politiciens Français, un nombre impressionnant de nos compatriotes ont décidé de s'expatrier et de tenter l’expérience Outre-Manche ces derniers mois.

Créer une entreprise en Angleterre est relativement simple mais il y a cependant un certain nombre d'écueils à éviter. En particulier:

Un société Ltd en Angleterre ne veut pas dire plus d'impôts en France

Il ne faut pas croire que créer une Limited Company au Royaume Uni suffit pour échapper au fisc Français. Si l'activité reste en France et le gérant aussi, il est vraisemblable que les autorités Françaises considéreront la société comme résidente en France et donc sujette à l'IS. De la même façon si la société a des employés en France, il ne pourront échapper à l'URSAFF et au RSI.

La création de société est très rapide mais ça n'est que le début

Il faut ensuite ouvrir un compte en banque et ouvrir un compte dans une banque réputée demande la présence des directeurs et l'identification de tous les bénéficiaires finaux (pas toujours si simple dans le cas d'une filiale par exemple). C'est pourquoi, il peut être judicieux de mettre en place une structure temporaire, ouvrir le compte et changer la structure par la suite si certains directeurs ne peuvent se déplacer à Londres ou si l'on est pressé.

... et la TVA

De plus, pour nombre d'activités, l'obtention d'un numéro de TVA est primordial. A cause de l'ampleur croissante de la fraude carrousel, l'administration fiscale Anglaise est très prudente lorsqu'il s'agit de donner un numéro de TVA, en particulier si le gérant n'est pas résident au Royaume Uni. De plus, parce qu’il n'est pas obligatoire d'être enregistré à la TVA si on on a un chiffre d'affaire domestique inférieur au seuil de la TVA, les demandes de TVA alors que la société n'a pas encore d'activité sont scrutées de près et il arrive qu'elles soit refusées.

Même en Angleterre, il y a une administration!

Enfin, il ne faut oublier la gestion des fiches de paie, le reporting à Companies House ou encore les déclarations d'impôts qui viendront s'ajouter par la suite. Même si le niveau de complexité est inférieur à ce que l'on peut connaitre en France, les pénalités en cas de retard sont loin d'être négligeables.

La plupart des entrepreneurs vont décider à un moment ou a un autre d'embaucher un comptable, mais le faire dès le premier jour évite souvent les erreurs et les déconvenues. Et souvent le coût sur la durée est identique! N’hésitez donc pas à nous contacter dès le début de votre projet. La création d'un société à Londres est un processus relativement simple, surtout par rapport à la France, mais il ne faut pas oublier les autres procédures administratives.