mercredi 13 septembre 2017

Taux d'imposition du particulier en Angleterre

Les taux d’imposition personnels en Angleterre partagent certaines caractéristiques avec les taux d’imposition Français. Le Royaume-Uni a opté pour un impôt retenu à la source pour les salariés, système que la France va retenir bientôt.

Mais à la différence de la France il n'existe pas de concept de foyer fiscal et donc chaque individu est imposé sur ses revenus (ou sa part de revenus lorsqu'il y a des comptes communs) comme s'il était célibataire et sans enfants, ce qui rend le système de prélèvement à la source beaucoup plus simple à mettre en place.

Angleterre, un taux d’imposition progressif

Autre point commun, les taux d’imposition du particulier en Angleterre sont progressifs, au contraire de ceux de l'entreprise qui sont fixés à 20% (et dont il est prévu qu'il descendent jusqu'à 17% d'ici 2020). Cela veut dire que plus un contribuable a des revenus importants, plus le taux d’imposition augmente. Il existe cependant moins de tranches d’impôt qu'en France. Les voici pour l'année fiscale 2017/2018 :

De 0 à £11 500 : exonération fiscale;
de £11 500 à £45 000: taux d’imposition de 20%;
de £45 000£ à £100 000: taux d’imposition de 40%;
de £100 000 à £123 000 : taux d’imposition de 60%;
de £123 000 à £150 000 : taux d’imposition de 40%;
£150 000 et plus : taux d’imposition de 45%.

On remarquera le comportement assez inhabituel de la tranche entre £100 000 et £123 000 où le taux d'imposition augmente temporairement à 60%. Ceci est dû à la perte progressive de l'allocation personnelle de £11 500 dans cette tranche et c'est pour cette raison que nombre de contribuables essayent de sortir de cette tranche en faisant des contributions supplémentaires à un fond de pension ou en donnant de l'argent à des charités enregistrées au Royaume Uni lorsque c'est le cas. Voir notre article sur les façons de réduire votre impôt en Angleterre  pour plus de détails.

Le calcul de l’impôt en Angleterre

Comme le calcul de l'impôt ne dépend que du salaire de l'individu dans la majeure partie des cas, il est possible pour l'entreprise de faire le calcul de l'impôt et de prélever celui-ci ainsi que les charges sociales tous les mois pour le compte du gouvernement. Chaque individu est attribué un 'tax code' qui permet d'ajuster le calcul lorsque des revenus supplémentaires doivent être imposés (comme par exemple des avantages en nature). Il existe de nombreux calculateurs online qui permettent aux salariés de vérifier le montant de l'impôt et des charges sociales (Class 1) et donc de calculer leur salaire net en fonction de leur salaire brut.

Et donc pour la plupart des contribuables il n'est pas nécessaire de faire de déclaration d'impôts, le calcul et le paiement ayant déjà été faits pour eux par leur entreprise. Seuls ceux qui ont des revenus supplémentaires importants (comme des dividendes ou des revenus locatifs) ou ceux qui gagnent plus de £100 000 par an ont l'obligation de faire une déclaration fiscale annuelle.