Affichage des articles dont le libellé est entrepreneur. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est entrepreneur. Afficher tous les articles

dimanche 2 décembre 2012

Créer une entreprise en Angleterre en 6 étapes

Ces dernières années de nombreux Français on décidé de s'installer au Royaume Uni, non pas pour travailler dans la City ou la restauration comme ça a été le cas historiquement, mais pour devenir entrepreneurs. L'attrait du Royaume Uni pour les créateurs d'entreprise est croissant, surtout depuis l'arrivée des socialistes au pouvoir. Que ce soit pour des raisons de flexibilité, fiscalité ou d'infrastructure, Londres a des atouts que la France n'a plus. Certains devancent même leur installation de l'autre coté de la Manche par la création d'une entreprise à Londres et ne viennent s'installer en Angleterre que plusieurs mois plus tard.

Quelque que soit les cas de figure, les questions posées sont souvent les mêmes. Voici les différentes étapes de l'entrepreneur qui désire créer son entreprise en Angleterre:

lundi 25 juin 2012

Entrepreneurs Français: Welcome here!

Le monde politique Français est en émoi suite aux déclarations de David Cameron qui a promis de déployer le tapis rouge pour les entrepreneurs Français suite aux récents changements fiscaux annoncés par le nouveau gouvernement socialiste.

Pour rappel voici les innovations promises par le gouvernement Hollande, grand champion de la croissance... version Keynésienne:
  • Taxation des hauts revenus à hauteur de 75%. Qu'est ce que cela veut dire pour les revenus du capital qui doivent s'aligner sur les revenus du travail? Personne ne le sait aujourd'hui mais on a des raisons d'être inquiets. Pour rappel, le taux marginal maximum pour l’impôt sur le revenu en Angleterre va bientôt être abaissé à 45%. Quant à l'impôt sur les plus-values, s'il est vrai qu'il s'élève à 28% en théorie, peux d'entrepreneurs paient ce taux. En fait dans de nombreux cas, ce taux est reduit à 10% ou voire même 0% (cas des EIS et SEIS).

mardi 20 mars 2012

Quelle solution pour les expatriés fiscaux?

Beaucoup ont pu être surpris à la lecture des nombreux gros titres de la presse sur la déclaration de Nicolas Sarkozy qui cherchant à concurrencer François Hollande annonce dans ses promesses de campagne la création d’une taxe sur les exilés fiscaux. C'est une mauvaise nouvelle pour beaucoup de Français pensant quitter la France d'autant qu'il est maintenant vraisemblable que cette mesure soit appliquée aussi par François Hollande s'il est élu (on se souviendra que les changements de 2008 du régime de non-domiciliation mis en place par le Labour avaient en fait suggérés par le parti Conservateur).

mercredi 29 février 2012

Petit rappel: être riche est indécent!

La bataille fait rage en France entre l'UMP et le Parti Socialiste et les deux partis rivalisent de créativité pour augmenter la fiscalité de ceux qui ont le malheur de créer de la richesse. François Hollande, largement en tête des sondages, est évidemment le plus audacieux avec en particulier les propositions suivantes:
  • Rajout de 2 tranches supplémentaires de l'impôt sur le revenu: une à 45% et une autre à 75%
  • Alignement de l'imposition sur le capital et sur le travail (sur celle du travail évidemment)
  • Mise en place une d'une taxe Européenne sur les transactions financières de 5 à 10 points de base
Quand on sait qu'un entrepreneur est imposé deux fois, une fois sur les sociétés et une deuxième fois sur ses dividendes, il est facile de voir qu'un chef d'entreprise peux se retrouver avec une imposition marginale qui avoisine les 85% (en supposant qu'il n'est pas imposé sur l'ISF maintenant déplafonné).