Affichage des articles dont le libellé est entreprise individuelle. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est entreprise individuelle. Afficher tous les articles

lundi 5 juin 2017

Les compétences de notre cabinet comptable

Pour le gérant d'une entreprise implantée en Angleterre, il est indispensable de s'entourer de spécialistes locaux qui connaissent parfaitement les règles comptables et la fiscalité du pays. Mais pour un client Francophone qui ne maitrise pas forcément toutes les subtilités de la langue Anglaise, communiquer avec un tel spécialiste peut s'avérer laborieux et contraignant.

Créer son entreprise en Angleterre : un contexte fiscal à connaître

C'est pourquoi, notre cabinet d'expertise comptable basé à Londres vous propose les services d'un expert-comptable local qui parle couramment le Français pour vous accompagner dans toutes vos démarches de création et de gestion d'entreprise. Nos experts sont avant tout des spécialistes du Royaume Uni mais ils sont familiers avec le système Français et avec les problématiques 'cross-border' auxquelles nombre de nos compatriotes sont confrontés.

dimanche 19 avril 2015

Créer une entreprise individuelle en Angleterre

Alors que la France a tout fait ces dernières années pour décourager les entrepreneurs et les travailleurs indépendants en augmentant la pression fiscale sur les revenus du capital et en particulier sur les dividendes, le Royaume Uni continue à être extrêmement attractif pour ces créateurs de richesses.

Contrairement à la France, il n'existe pas de statut spécial comme celui de l'EURL. Pour créer un entreprise individuelle, il suffit de créer une Limited company avec un seul actionnaire et un seul directeur. Le capital nécéssaire  est de £1. Pour se rémunérer le directeur (gérant) va alors se verser un salaire annuel de £10 600 (déductible du profit de la société, non imposable pour le directeur et non sujet aux charges sociales) et puis des dividendes qui, s'ils ne pas deductibles du profit de la société (IS de 20%), ne sont imposés au titre de l'IR (à 25%) qu'au delà de £30 000 par an et qui surtout ne seront pas sujets aux charges sociales.

Et ça n'est pas fini... Si l'entrepreneur a un conjoint qui ne travaille pas et qui l'aide dans son projet (typiquement l'administratif ou le bookkeeping), il peut lui verser un salaire annuel de £10 600 qui lui aussi viendra en déduction des profits de l'entrepreneur et ne sera pas sujet à l'IR non plus