mercredi 7 mars 2018

Reduire son impôt en Angleterre: 5 conseils

Avec l'année fiscale en Angleterre qui se termine le 5 Avril, il est important de rappeler que certaines dispositions simples et prises à temps peuvent réduire votre impôt de façon significative, surtout si vous êtes dans une tranche d'imposition élevée, et en particulier la fameuse tranche à 60% (voir notre article sur les taux d'imposition du particulier en Angleterre).

En Angleterre comme dans tous le pays, le gouvernement a mis en place des incitations fiscales pour essayer de changer le comportement des contribuables. Même si le résultat n'est pas toujours celui escompté par l'administration, la connaissance des ces dispositifs peut vous permettre de réduire votre facture fiscale. Voici donc 5 exemples de choses à faire pour payer moins d'impôts en Janvier 2019:

1. Contribuer à votre fond de pension

Que vous soyez employé ou à votre compte, contribuer à un fond de pension est peut-être la première chose à faire pour réduire son impôt. Vous avez peut-être déjà contribué de façon automatique grâce  à votre employeur mais êtes vous sûr que ces contributions suffiront à assurer votre retraite? A moins d'avoir un fond de pension dont la valeur est supérieure à £1m, les contributions sont défiscalisées à hauteur de £40 000 par an (et à moins de gagner plus de £150 000 par an).

Et vous n'êtes pas obligé de contribuer au même fond que celui auquel votre employeur contribue. Avec un SIPP (self-invested personal pension), vous avez complète liberté du choix de vos investissements -- et même de l'immobilier commercial ou des bitcoins!

2. Donner de l'argent à des charités

Si vous donnez de l'argent à une charité ou une organisation religieuse enregistrée en Angleterre (Gift Aid registered), l'état rembourse l'impôt que vous avez déjà payé. Si vous êtes dans la tranche à 20%, il donne cet impôt à la charité mais si vous êtes dans une tranche supérieure, l'impôt supplémentaire que vous avez payé n'est pas donné à la charité et vous pouvez le récupérer dans votre déclaration d'impôts. Pour un don de £100 par exemple et si vous êtes dans la tranche à 40% la charité va toucher £25 (£125 x 20%) supplémentaire du HMRC et vous pourrez aussi réduire votre impôt de £25 en fin d'année.

Il est possible d'inclure dans une déclaration d'impôts les donations des 4 années précédentes mais aussi celles effectuées après la fin de l'année fiscale (et avant la date où vous faites la déclaration). La seule contrainte est que le montant des donations soit inférieur à 4 fois le montant d'impôts payés dans l'année fiscale.

3. Vendre des biens qui ont une plus-value latente

Pour l'année fiscale 2017/2018 l'exemption annuelle pour les plus-values est de £11 300. Ce qui veut dire que si vous n'avez pas fait de plus-values dans l'année, c'est une bonne idée par exemple de vendre des actions qui ont une plus value latente avant le 5 Avril pour ne perdre cette allowance annuelle.

4. Investir dans des fonds EIS ou SEIS ainsi que dans un ISA

Il y a de nombreux avantages fiscaux à investir dans certaines sociétés ou certains fonds qui ont été classifiés comme EIS (Enterprise Investment Scheme), SEIS (Seed Enterprise Investment Scheme) ou encore VCT (Venture Capital Trusts). Par exemple £1 000 investi dans un fond SEIS génère un remboursement du HMRC de £500 et tous les gains potentiels de cet investissement sont non imposables. Voir notre article comparant les incitations fiscales Françaises et Anglaises pour plus de détails sur ces dispositifs fiscaux.

Et pour ceux qui ont peur des risques attachés à ce genre d'investissement, il faut rappeler qu'il est aussi possible de défiscaliser les revenus d'investissements en cash ou actions classiques à travers des ISAs ou LISAs. Pour l'année 2017/2018, il est possible d'investir jusqu'à £20 000 dans un ISA et £4000 dans un LISA (le nouvel ISA dédié aux jeunes qui veulent acheter un appartement et qui bénéficie d'un abondement de 25% du gouvernement).

5. Transférer des biens productifs à votre conjoint

Bien que l'impact ne se fera ressentir que dans l'année fiscale suivante si vous le faite juste avant la fin de l'année, c'est en général une bonne idée de transférer des biens productifs à un conjoint ou partenaire s'il se trouve dans une tranche fiscale inférieure à la votre. Bien que le transfert ne soit pas imposable, votre conjoint déclarera à l'avenir les revenus de ces biens à taux marginal inférieur au votre générant une économie d'impôt pour le couple. Et dans le cas où le conjoint n'a pas d'autres revenus, ce taux pourra même être zero puisque seuls les revenus au delà de la « personal allowance »,  qui est de £11 500 en 2017/2018,  sont imposables.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire