Affichage des articles dont le libellé est startups. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est startups. Afficher tous les articles

mardi 18 avril 2017

La meilleure ville Anglaise pour ouvrir un commerce?

Avec près de 400 000 entreprises créées chaque année en Angleterre, l'entrepreneuriat connait un véritable essor.

Une fiscalité avantageuse, des démarches largement simplifiées, une communication facilitée pour le commerce à l'international... Créer son entreprise en Angleterre représente une excellente opportunité pour qui souhaite vivre l'aventure entrepreneuriale.

Quelle ville choisir pour ouvrir son commerce ?

Londres est à priori la meilleure ville pour implanter sa société : ouverture d'esprit et innovation la caractérisent et elle ouvre la porte à de nombreuses opportunités pour les entrepreneurs souhaitant créer leur start-up innovante. Considérée comme le centre névralgique de l'Europe, Londres possède un dynamisme culturel et économique inégalé. Avec plus de 250 communautés représentées, la capitale est un véritable brassage culturel. Cette diversité, en plus d'être une formidable opportunité à échelle humaine, représente un tremplin professionnel énorme pour l'échange à l'international. Dans le domaine du commerce à l'international, l'état d'esprit novateur de la ville permet le développement de nombreux concept-stores. Un contexte idéal pour un commerçant qui souhaite réaliser son idée de création d'entreprise (ouvrir un bar, un magasin, ouvrir un commerce alimentaire...) ou reprendre une entreprise existante.

jeudi 14 mars 2013

Le "Business Investment Relief"

Depuis Avril 2012, les résidents Anglais mais non-domiciliés ont la possibilité de rapparier de l'argent qui n'a jamais été taxé en Angleterre sans que cette "remittance" ne soit imposée. La condition est que cet argent soit utilisé à des fins d'investissement. Cet avantage fiscal s'appelle le "Business Investment Relief" et est souvent utilisé en conjonction avec l'EIS ou le SEIS pour financer les jeunes pousses du Royaume Uni.

Il y a un certain nombre de conditions cependant:
  1. Il faut que l'investisseur soit non domicilié
  2. L'argent rapatrié ne peut être utilisé que pour investir dans un "qualifying businesses" mais les règles sont plus souples que pour les EIS. En pratique seules les sociétés listées ou non incorporées (eg. partnerships) sont exclues. Une société immobilière peut se qualifier par exemple.