lundi 5 juin 2017

Les compétences de notre cabinet comptable

Pour le gérant d'une entreprise implantée en Angleterre, il est indispensable de s'entourer de spécialistes locaux qui connaissent parfaitement les règles comptables et la fiscalité du pays. Mais pour un client Francophone qui ne maitrise pas forcément toutes les subtilités de la langue Anglaise, communiquer avec un tel spécialiste peut s'avérer laborieux et contraignant.

Créer son entreprise en Angleterre : un contexte fiscal à connaître

C'est pourquoi, notre cabinet d'expertise comptable basé à Londres vous propose les services d'un expert-comptable local qui parle couramment le Français pour vous accompagner dans toutes vos démarches de création et de gestion d'entreprise. Nos experts sont avant tout des spécialistes du Royaume Uni mais ils sont familiers avec le système Français et avec les problématiques 'cross-border' auxquelles nombre de nos compatriotes sont confrontés.

mardi 2 mai 2017

Expatriation en Angleterre, 5 conseils

Comment réussir son expatriation en Angleterre? Cette question est sur toutes les lèvres des candidats à l’expatriation de l’autre côté de la Manche. Par choix personnel, dans le but de trouver un travail ou dans le cadre d’un travailleur détaché ou un Volontariat International en Entreprise (VIE), partir à la découverte d’un nouveau pays est toujours stressant.

Créer des liens avec les expatriés Français…

L’Angleterre de par sa proximité avec la France, sa présence en Europe -- pour encore au moins 2 ans --  et son absence de barrière linguistique -- pour la plupart -- est une destination privilégiée pour les expatriés Français dans la mobilité internationale. Vous ne serrez donc pas seuls si vous décidez de traverser la Manche. Le Royaume Uni avec ses 400 000 Français regorge d'associations variées (voici une liste partielle). N'hésitez pas à vous rapprocher de ces Français déjà installés et qui partagent vos intérêts ou se trouvent dans une situation similaire à la vôtre. Vous verrez que les Français à l'étranger forment souvent des groupes soudés, attirés naturellement les uns vers les autres par l'absence de famille et d'amis d'enfance.

… mais ne pas oublier les Anglais!

Les Anglais restent par contre le meilleur moyen de comprendre, d’assimiler et d'intégrer la culture et le mode de vie Britannique. Votre séjour à l’étranger sera réussi si vous faites l'effort de vous rapprocher des Anglais. Autant fréquenter des Français dans un premier temps peut faciliter l'intégration, autant il est primordial dans un deuxième temps d'aller vers les autres et de ne pas se cantonner à ces premières rencontres, ne serait-ce que pour parfaire son Anglais. Ceci est d'autant plus important que si vous avez l'intention de créer une société en Angleterre, il vous faudra bien avoir des clients Anglais! A nouveau, des associations qu'elles soient culturelles, de parents d'élèves ou autres sont souvent un parfait vecteur pour nouer de nouvelles amitiés.

mardi 18 avril 2017

La meilleure ville Anglaise pour ouvrir un commerce?

Avec près de 400 000 entreprises créées chaque année en Angleterre, l'entrepreneuriat connait un véritable essor.

Une fiscalité avantageuse, des démarches largement simplifiées, une communication facilitée pour le commerce à l'international... Créer son entreprise en Angleterre représente une excellente opportunité pour qui souhaite vivre l'aventure entrepreneuriale.

Quelle ville choisir pour ouvrir son commerce ?

Londres est à priori la meilleure ville pour implanter sa société : ouverture d'esprit et innovation la caractérisent et elle ouvre la porte à de nombreuses opportunités pour les entrepreneurs souhaitant créer leur start-up innovante. Considérée comme le centre névralgique de l'Europe, Londres possède un dynamisme culturel et économique inégalé. Avec plus de 250 communautés représentées, la capitale est un véritable brassage culturel. Cette diversité, en plus d'être une formidable opportunité à échelle humaine, représente un tremplin professionnel énorme pour l'échange à l'international. Dans le domaine du commerce à l'international, l'état d'esprit novateur de la ville permet le développement de nombreux concept-stores. Un contexte idéal pour un commerçant qui souhaite réaliser son idée de création d'entreprise (ouvrir un bar, un magasin, ouvrir un commerce alimentaire...) ou reprendre une entreprise existante.

vendredi 17 mars 2017

La fiscalité en Angleterre, les différences avec la France

Beaucoup de gens parlent du Brexit et des changements qui vont en découler. Mais sur la plan fiscal il n'y a jamais eu d'Europe (si ce n'est pour la traitement de la TVA).

L’environnement fiscal est donc déjà aujourd'hui très différent. Quelles sont les particularités de la fiscalité en Angleterre ? Est-il intéressant d'implanter sa société dans ce pays pour bénéficier d'avantages fiscaux ? Qu'en est-il des charges sociales ? Zoom sur la situation fiscale et les spécificités de l'Angleterre par rapport à la France:

Les règles fiscales anglaises : tout savoir

L'impôt sur le revenu

En ce qui concerne l'impôt sur le revenu, le taux d'imposition en Angleterre est similaire à ce qui se pratique en Europe occidentale, avec un taux allant de 0 à 45% sur 3 tranches. Pour comparaison, en France, le taux va de 0 à 45% sur 5 tranches. Par contre la grande différence est le montant de charges sociales qui est de 13.8% pour l’employeur et de 12% pour l’employé en dessous de £32,000 par an (et 2% au-delà), contre respectivement 38% et 22% pour les entreprises françaises. Et cela pour des prestations sociales assez similaires.

vendredi 24 février 2017

Impôts UK: 10 façons de réduire votre facture

Réduire votre impôt en Angleterre ne nécessite pas de mettre en place des structures complexes. Il suffit juste d’utiliser les incitations que le HMRC met à votre disposition. Voici 10 astuces simples disponibles que vous soyez non-domiciliés ou pas pour vous assurer que vous ne payez pas plus que ce vous devez.

La fin de l'année fiscale qui est le 5 Avril approche. C'est donc le moment de mettre en applications ces quelques conseils, car comme le disent les Américains, payer ses impôts est obligatoire mais laisser un pourboire ne l'est pas!

1. Vérifiez votre tax code

Pour ceux qui ne font pas de déclaration fiscale, l’impôt est calculé puis prélevé en fonction de leur “tax code”. Le tax code est calculé en fonction de la partie de votre salaire qui n’est pas imposée (“personal allowance”). Par défaut, celle-ci est de £11 000 pour l’année 16/17 et le tax code correspondant est 1100 (on enlève le dernier zéro). Si vous avez des revenus complémentaires ou des avantages en nature, le HMRC réduit ce tax code et prélève ainsi l’impôt supplémentaire correspondant. Mais parfois ils se trompent…

2. Maximisez votre “personal allowance”

Chaque personne peut gagner jusqu’à £11 000 sans être imposé. Les dons entre époux (ou concubins) ne sont pas fiscalisés. Si votre partenaire ne travaille pas, il peut être judicieux de transférer certains actifs produisant des revenus à son nom (des actions ou un bien immobilier par exemple). Attention ça n’est pas possible de faire ça avec des enfants.

3. Minimisez votre taux d’imposition marginal

De la même façon que dans le cas précédant, il est judicieux de transférer des actifs entre partenaires si l’un d’eux est dans la tranche marginale à 40% ou 45% alors que l’autre est dans la tranche à 20%.

vendredi 18 novembre 2016

Enfin une banque pour les non-résidents

Comme on le reportait il y a maintenant 2 ans, la plupart des banques historiques du Royaume Uni (HSBC, Barclays, Natwest etc...) refusent maintenant d'ouvrir un compte bancaire pour une société Anglaise dont les dirigeants sont non résidents. Alors qu'il est très facile d'ouvrir une Ltd en quelques heures, ouvrir un compte bancaire est devenu le parcours du combattant dès que les dirigeants n'habitent pas en Angleterre.

C'est vrai qu'il était toujours possible d'ouvrir un compte dans une banque d'une jurisdiction comme la Lettonie ou la Nouvelle Zélande. Mais ces banques n'utilisent pas le système de clearing de l'Angleterre et rendent les transactions en Livre Sterling beaucoup trop chères pour une utilisation courante. Récemment de nombreuses banques en ligne ont ouvert leurs portes et elles s'adressent à un public Européen quelque soit son lieu de résidence. Aucune pourtant ne s'adressait aux entreprises jusqu'à présent.

Mais depuis peu un nouvel acteur est apparu. Fire Financial Services est une startup Irlandaise qui donne accès au système Anglais Fast Payments ainsi qu'au système Européen SEPA. Elle accepte les particuliers aussi bien que les sociétés et elle fournit une interface web et mobile. Et surtout elle accepte les sociétés dont le directeur est Européen mais non résident en Angleterre.

La concurrence a du bon!

vendredi 19 août 2016

Le désastre annoncé du Brexit semble s'éloigner...

Les derniers chiffres du gouvernement Anglais viennent de sortir et les recettes fiscales de Juillet montrent un surplus de £1.5 milliard. Ce surplus est surtout expliqué par l'impôt sur les sociétés qui a atteint le chiffre de £7 milliards. C'est une bonne nouvelle pour l'économie Anglaise et ça montre que la croissance n'a pas été affectée par l'annonce du Brexit contrairement à ce qu'avaient prédit nombre de "spécialistes".

Plus tôt cette semaine, les chiffres des ventes de details montraient aussi que la confiance des consommateurs n'avait en rien été érodée par le vote du mois de Juin. Alors que les économistes avaient prévu une augmentation de l'activité de seulement 0.3%, l'augmentation du nombre de transactions a atteint 5.4%. Si l'on rajoute à cela un chiffre du chaumage en baisse (8 600 en moins en Juillet), il semblerait se confirmer que l'optimisme ne se cantonne pas qu'aux consommateurs, et que les employeurs aussi pensent que l'économie est suffisamment solide pour affronter les changements à venir.

vendredi 27 mai 2016

L'écart fiscal entre la France et l'Angleterre se creuse

Malgré le plein emploi (taux de chômage à 5 %) et la croissance économique (entre 2 et 3 % en 2016), le Royaume-Uni ne compte pas faire une pause dans les réformes et l’amélioration de ses atouts économiques. Le budget de printemps présenté par le chancelier George Osborne fait de nouvelles propositions dans ce sens.

Tout d’abord, de nouvelles coupes budgétaires seront réalisées dans le domaine des prestations sociales : 4.4 Mds de livres sterling d’économies sur 4 ans. Pour ce qui est de la fiscalité, de nouvelles baisses sont annoncées. La taxation des plus-values mobilières passe de 28 à 20 % et l’IS (Impôt sur les sociétés) sera de nouveau baissé pour atteindre 17 % d’ici 2020. De plus en plus, l’IS britannique se rapproche de l’IS irlandais (12 %) et s’éloigne de celui pratiqué en France (entre 33 et 38 %, presque 20 points de plus). Dans le graphique ci-dessous, on peut constater l’évolution à la baisse de l’IS au Royaume-Uni ainsi que dans d’autres pays.


Une des mesures les plus intéressantes concerne la mise en place du système Lifetime ISA qui permet aux individus âgés de 18 à 40 ans d’ouvrir un compte épargne non taxé sur lequel pour 4 livres déposées, l’Etat donne 1 livre. Ce compte servira à acheter un appartement ou compléter sa retraite et pourra être abondé jusqu’à 4 000 livres sterling par an. Et il toujours prévu 3.5 Mds de livres sterling d’économies à réaliser dans le secteur public avec pour objectif d'avoir un solde budgétaire britannique positif dès 2019.

jeudi 31 mars 2016

Le budget Britanique 2016 en 10 points

Il y a eu une série d'announces majeures lors du dernier budget. Les voici récapitulées en 10 points:

1. Surplus budgétaire toujours prévu pour 2019

Cette année le déficit budgétaire du Royaume Uni a été réduit des 2/3 par rapport à son pic. D'ici 4 ans, le déficit aura été éliminé complètement grace à des économies supplémentaires de £3.5 milliards (ce qui représente juste 50p pour chaque £100 dépensés par le gouvernement).

2. De nouvelles 'allowances'

En plus des 2 allocations personnelles existantes (et dont le montant est augmenté légèrement), 2 nouvelles allocations de £1000 chacune sont introduites pour permettre le développement de l'économie du partage. Tout revenu inférieur à £1000 provenant de la vente de biens ou de services occasionnels ne sera plus imposé. Et de même tout revenu inférieur à £1000 provenant de la location occasionnelle d'un bien immobilier ne sera pas imposé. Il sera en outre possible de louer une chambre de sa résidence principale à hauteur de £7500 tax-free (contre £4250 aujourd'hui).

3. Réduction des impôts locaux

A partir d'Avril 2017, les 'business rates' seront supprimés pour les sociétés dont le loyer est en dessous de £12 000 par an (contre £6 000 aujourd'hui). Ça concerne 600 0000 sociétés.

4. L'impôt sur les plus values est réduit

L'impôt sur les plus values est aujourd'hui soit de 18% soit de 28% suivant la tranche d'imposition. Il est réduit à 10% et 20% (sauf sur les plus values immobilières) à compter d'Avril 2016.

5. L'impôt sur les société passe à 17%

Le taux d'IS était de 28% en 2010 et il est aujourd'hui de 20% après des réductions successives. Il sera réduit à nouveau en 2020 à 17%, l'un des taux les plus faibles de l'OCDE.

mardi 16 février 2016

Vous avez décidé de vous installer en Angleterre?


Des spécialistes francophones du logement, de la fiscalité, de la santé et de l'éducation seront à Paris pour répondre à toutes vos questions le:


17 Mars 2016 à 18h30



Inscriptions Gratuites Ici!